Get Adobe Flash player

Conseils pour les candidats au titre de Fêlés

 

Vous trouverez ici quelques conseils pour réussir votre tentative.

1/ Organisation de votre journée

* Démarrez de bonne heure si vous partez pour 4 faces. Ceux qui attaquent après 9h arrivent rarement au bout.


*  Ne gardez pas la montée par Artemare (et son passage à 22%) pour la fin si vous ne voulez pas monter à pied. Si toutefois vous montez à pied, vous verrez que c'est plus rapide que sur le vélo... Demandez aux pros qui sont passés par là lors d'un "Critérium du Dauphiné" en 1979. Ceux qui sont passés à pied doublaient les autres...

* Attention à la chaleur dans les falaises au dessus de Culoz. Cette face est à éviter aux heures chaudes de la journée.


Le meilleur enchaînement semble être: Artemare (gros pourcentage) - Culoz (avant la chaleur) - ou Anglefort (face la plus pénible car sans replats) - Champagne (face la plus facile).

 

2/ Développements:

Avec un triple plateau, normalement pas de problème. Avec un double, prévoyez si possible un pignon de 28 ou 30 (ou de bonnes chaussures). De toute façon, venez avec le développement le plus petit possible car vous allez monter une des côtes les plus difficiles de France.


3/ Le fameux passage à 22% (coté Artemare):

 

* Dans le passage à 22%, sachez qu'en cas d'arrêt, il est presque impossible de repartir si vous utilisez des pédales automatiques. De toute façon, on monte aussi vite à pied ...

* Nous déconseillons vivement de redescendre par cette route. Il est difficile de ralentir ou de s'arrêter à cause de la pente. ( En cas de rupture d'un câble de frein, vous n'avez plus qu'à choisir un sapin pas trop gros pour vous arrêtez). L'échauffement excessif des jantes peu également entraîner l'éclatement d'un pneu. En cas d'éclatement du pneu avant, c'est la gamelle assurée.

A hauteur des Granges de Fromentel, il est préférable de prendre à droite direction Lochieu puis, de rejoindre Virieu le Petit en passant par le Moulin d'Arvière (route à gauche 1km avant Lochieu - indiqué). Pour quelques petits kilomètres de plus (en descente) vous gagnerez en sécurité et en confort.

 

3/ Météo

* Bien que modeste par son altitude (1501m au col), la différence de température est souvent importante entre le bas et le haut du Grand Colombier (en général une dizaine de degrés). Prévoyez de quoi vous couvrir dans la descente. Si vous envisagez de pique-niquer en haut, sachez qu'il y fait rarement chaud mais que la vue y est magnifique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* A cette altitude, la neige est possible tous les mois de l'année. Jusqu'à fin mai, vous risquez de trouver de la neige sur la route. En cas de météo défavorable, ne prenez pas de risque, reportez votre tentative. Pensez à consulter la Météo et éventuellement l'ouverture  de la route en cas de tentative avant le mois de Mai (la route est en général ouverte courant avril).

Ouverture de la route: www.etatdesroutes.ain.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* Comme souvent en montagne en cas de grosses chaleurs, les orages éclatent parfois en fin d'après midi, surtout en août . Soyez prudents et évitez le sommet du Colombier en cas d'orage, surtout les 2 derniers kilomètres de chaque versant car vous y êtes en terrain découvert (quelques vaches y ont laissé la vie à l'été 2000)

3/ Rappel du règlement de la confrérie:

 

* Nous vous rappelons que le règlement stipule que l'intégralité de la rando doit se faire sur le vélo, descente comprise... La marche a pied en poussant le vélo est tolérée !

* Même si nous ne pouvons pas l'interdire, il est tout à fait inutile de vous faire suivre par un véhicule à moteur. Pensez au autres cyclos qui montent dans vos gaz d'échappement et aux promeneurs qui souhaitent profiter du calme de la montagne. Pour ceux qui ne peuvent pas s'en passer , le plus simple est de  garer votre voiture au sommet  , vous la trouverez à la fin de chaque ascension (soit toutes les 2 heures environ). De plus, vous serez obligés d'aller jusqu'au bout de la dernière ascension pour la récupérer... idéal pour la motivation...

* Si vous décidez de ne pas vous limiter à 4 ascensions et de tenter 5, 6 voir 8 montée, vous devrez, pour que votre tentative soit homologuée, respecter le règlement de la confrérie mais également repartir pour une deuxième série de montées et non grimper plusieurs fois la même face. Réglement

 

3/ Sécurité:

* Le port du casque est vivement conseillé car les descentes sont rapides, sinueuses et bordées de sapins (des vrais, en bois, très solides...) et la présence de cailloux n'est pas rare en cas d'orage, surtout côté Culoz. Attention également aux animaux qui traversent sans prévenir: les vaches au sommet mais aussi les écureuil, lièvres et lapins, blaireaux, chevreuil, chamois, cerfs, lynx, etc... Il y a même un loup qui a été aperçu en Bugey mais ce serait pas de bol s'il vous traversait sous le nez...).

* Prudence près du sommet au passage des "barrières canadiennes" : 2 sur le versant ouest et 4 sur le versant est.

Barrière  Canadienne

*  Si l'éclairage n'est pas nécessaire de par la nature du Brevet (sur la journée donc entre le lever et le coucher du jour), prévoyez un éclairage et un gilet réfléchissant si vous pensez finir tard. A la tombée de la nuit, le soleil brille encore en haut alors que les fonds de vallées sont déjà dans l'obscurité. Il peut être également prudent pour votre sécurité de prévoir  un éclairage et un gilet réfléchissant si le sommet est dans les nuages.

 

* Et surtout, n'oubliez pas votre casque...

 

 

 

Haut de page