Get Adobe Flash player

Anecdote

La terrasse du Café du Commerce à Champagne en Valromey. Les cloches de l’église célébrent un mariage. Le verre embué d’un demi bien frais longtemps rêvé est à portée de ma main. Un papy passe. Il scrute mon vélo, le jauge.

Lui : « C’est plus léger qu’une plume ces vélos là »

Moi : « Enfin ! C’est bien assez lourd » me préparant à embrayer sur les quatre faces du Grand Colombier que je viens de gravir avec son poids et faire le coq de village devant les quelques clients attablés.

Pas le temps.

Lui, me faisant face : « J’ai 75 ans. Je faisais du vélo dans le temps. Y z'étaient lourds. Y’avait pas de dérailleur. Avec les copains on allait au col de la Cheminée, eh ben, je mettais pas pied à terre ! »

Moi : moue admirative.

Lui, regardant à nouveau mon vélo : « Y’a deux plateaux ! »

Moi : « trois »

Lui, s’en allant : « Aaaah ! … un triple »

Le vélo est une école de modestie.

Alain LEBELHOMME - Juillet 2006