Get Adobe Flash player

UN RENDEZ-VOUS MANQUE

 

Cette année 2019 je n’avais pas prévu de faire le DEFI BUGISTE, finalement j’y reviens en ce 01/08/2019.  Ce défi n’est pas des plus faciles. Il faut faire en huit l’ascension des 4 versants du col du GRAND COLOMBIER puis les 2 du col de la BICHE. Ces cols sont à 1500m et 1300m avec des passages > 11% et < 18%, et selon les moments de la journée ils sont en plein soleil, les descentes peuvent être fraîches. Dans les descentes il faut être très attentif, prudent car il y a souvent des pierres, des gravillons, des petites branches sur la route. On est souvent seul dans ce défi. Quant au choix des ascensions elles sont toutes difficiles, avec le soleil c’est terrible donc il faut mieux partir tôt. Ce défi je l’ai déjà bouclé deux fois (2008 – 2018) mais j’ai eu aussi des échecs : coup de froid dans les descentes (2008 1er essai), gros coup de moins bien dans les ascensions en plein soleil (42° dans le col de la BICHE 2017 – 5 éme ascension). Cette année me voici à nouveau avec un échec : un gros coup de moins bien dans le mur de VIRIEU dans la 4 éme ascension et de ce fait je me suis abstenu de me lancer dans les deux dernières ascensions sous un soleil de plomb. Compte tenu de mon âge je suis resté raisonnable. Ce DEFI il ne faut surtout pas le sous-estimer et le comparer à un TOUR du MONT BLANC ou à un DEFI de l’UBAYE. Ces deux DEFIS sont plus long en km (> 300) et D+ (+7000m) (cols à plus de 2000m) mais avec des routes plus roulantes ce qui permet en descente de bien récupérer et aussi de reprendre du temps. 

Je stationne mon véhicule à ANGLEFORT ce qui me permet de passer deux fois pour me ravitailler.  Je trouve que c’est un bon compromis. Par contre pour respecter le 8 je dois rejoindre CULOZ. Mon départ est prévu pour 4h du matin, hélas il ne se fait qu’à 5H25’. Cette heure va me manquer pour ma 5 éme ascension. Il fait 11°, j’ai les manchettes plus une veste légère X-BIONIC. Bien entendu mon vélo est équipé de lumières (LEZYNE Leeds macro drive 1100 lumens pour l’avant et 300 lumens STRIP DRIVE pour l’arrière). Mon alimentation des produits AUTHENTIC NUTRITION + des parts de gâteau énergétique fait maison + des sandwiches. Pour le plein des bidons il y a une fontaine à ANGLEFORT à la fin de la descente sur l’espace pique-nique, VIREU le PETIT, LOSCHIEU (BRENAZ l’eau est chaude), il faut prendre l’eau aux autres fontaines, CHAMPAGNE je n’ai pas cherché car on ne passe pas dans le village, ARTEMARE je ne sais pas, CULOZ il faut faire le détour par la fontaine en direction d’ARTEMARE, GIGNEZ je n’ai pas trouvé.

Mon DEFI :

ANGLEFORT – CULOZ : 5H22’- 5h39’ – 0h17’ - 8,74 km – 30,3 km/h – 300m/268m = 42m D-

IL fait encore nuit mon éclairage est parfait, par contre il fait frais. C’est un faux plat descendant et montant avec un vent défavorable. Je croise quelques véhicules. Je rentre dans CULOZ jusqu’à la place de la POSTE puis je prends à droite jusqu’au panneau jaune à un rond-point pour le pointage. J’enlève ma veste, je fais des photos, je pointe ma fiche de route. Arrêt : 4’

CULOZ – GRAND COLOMBIER : (D 120) : 1ère ascension – 26,086 km

Panneau : 18,3 km - Dénivellation 1262 m – pente moyenne 6,89% - maxi 14% - 1501m

Mon GPS : 17,2 km – 1196m D+ (272m/1476m) – pente : 8,2% - 5h43’/7h13’ : 1h30’ – 11,4 km/h

Ce versant est plein sud, sous le soleil c’est terrible honnêtement les autres aussi, donc à faire de préférence à la fraiche. Dès le départ le pourcentage se fait sentir, puis la pente est plus douce avant les lacets. Il y a une belle vue sur le Rhône et CULOZ. Dans les lacets la pente reprend sur 2 km (10%) pour arriver au 1er faux plat montant jusqu’à la jonction de la route d’ANGLEFORT (reste 9km). Maintenant la pente est à 9% puis arrive la grande ligne droite (le gros morceau) la pente passe à 14% puis revint à 9%/10% pour repasser à 14% sur 1 km dans la ligne droite, je viens de bien passer ce gros secteur en souplesse. Petite descente avec une remontée légère pour tourner à droite : grand FENESTRE (reste 5 km). Un faux plat montant sur 2 km jusqu’aux deux barrières canadiennes, la pente reprend, après le virage à droite elle est plus douce jusqu’à la route de l’auberge puis une petite descente et le dernier 1k avec deux barrières canadiennes la pente est à 10%. Au sommet très belle vue sur le MONT BLANC, le LAC du BOURGET et d’ANNECY, la VISITATION et ce par beau temps. Je m’arrête pour pointer mon passage au panneau grand COLOMBIER. Je suis seul, je me couvre, mange et je file dans la descente.   Arrêt : 6’

GRAND COLOMBIER – CHAMPAGNE en VALROMEY : 1 ère descente. 44,503 km

Panneau : 19,2 km – pente moyenne 6,75% - maxi 11% alors qu’il y a maxi 14,0%

Mon GPS : 18,4 km – 1000 m D+ (1477m/535m) – pente : 7,2% - 7h19’ – 7h51’ : 0h32’ - 34,3 km/h

Après avoir eu chaud lors de l’ascension, c’est un contraste avec cette 1ère descente. Elle est assez fraiche et je ressens une petite piquette aux doigts. Je l’effectue avec prudence même si la route est correcte mais il y a toujours des secteurs avec des gravillons, des cailloux provenant de la roche qui s’effrite, des traces de débardage, des petites branches et il faut prendre en compte le passage à 14%. Une fois à LOCHIEU dans le milieu du village je prends la direction de CHAMPAGNE en VALROMEY. C’est une petite route avec une descente puis une montée sur 6 km. A l’entrée de CHAMPAGNE, je m’arrête pour pointer la carte, prendre des photos, m’alimenter et enlever ma veste. Arrêt : 3’

CHAMPAGNE-VALROMEY – la BICHE/FAN BAN : (D 39 – D 123) : 2ème ascension – 60,73 km -1325m en 3h45’

Longueur 16,18 km - Dénivellation 840 m Pente moyenne 6 % - Pente maximum 12 %

Mon GPS : 16,18 km – 536m/1300m = 820 m - 1h15’ – 820 D+ - 7,3% - 12,9 km/h

Panneau = pas de panneau 3 secteurs A) BRENAZ – B) LA BICHE – C) CROIX FAMBAN 

Mon GPS : A) 6,2 km – 157m D+ (536m/705m) – pente : 3,8% - 7h54’- 8h12’ – 0h18’ : 20,0 km/h

Mon GPS : B) 7,0 km – 585M D+ (705m/1293m) – pente 8,8% - 8H15’ – 8H58’ – 0h42’ : 9,8 km/h

Mon GPS : C) 2,7 km – 75m D+ (1043m/1099m) – pente : 9,3% - 9h00’ – 9h09’ – 0h12’ : 17,8 km/h

Cette ascension peut sembler facile mais ce n’est pas le cas. Elle se passe en 3 parties. Pour rejoindre BRENAZ (6 km) c’est un faux plat montant et souvent avec un vent défavorable et pas d’ombre. J’en profite pour m’alimenter. A BRENAZ je tente de refaire un plein mais hélas c’est de l’eau tiède qui sort du robinet (arrêt 3’). J’ai encore un bidon ça va le faire. Encore 1 km puis l’ascension commence sous le soleil qui commence à chauffer. Cette route est bordée de sapins mais hélas il n’y a pas d’ombre. Sur 3 km la pente est > 10% et continue sur 1 km après le croisement de RICHEMONT. Une fois le virage à gauche la pente est plus douce pour arriver au sommet de la 1ère partie du col de la BICHE (arrêt 3’). Je m’arrête pour le pointage, photos. Pour rejoindre la CROIX FAN BAN et le plateau c’est une descente rapide puis deux grands virages et une ligne droite avec une pente à 14% se présente sur 700m + les barrières canadiennes. Maintenant c’est le plateau avec un fort vent défavorable. Je suis seul, je fais un arrêt photos et m’alimente (arrêt 4’).

BICHE-CROIX FAMBAN – GIGNEZ : 2ème descente – 71,25 km – 4h07’

Mon GPS : 10,5 km- 911m D- (1299m/386m) – pente : - 9,4% - 9h14’ – 9h30’ – 0h16’ - 39,7 km/h

Cette descente est très rapide pour un bon descendeur. Elle est large assez propre, pentue sur certains secteurs. Personnellement je descends avec prudence. Il y a peu de voitures, je croise deux cyclistes.

GINEZ – ANGLEFORT – 77,36 km 4h07’ 1 passage – 9h40’

Mon GPS : 6,1 km – 75m D- (386m/302m) – pente : -2,6% - 4h07’ – 4h18’ – 0h11’ – 34,1 km/h 

Pour rejoindre ANGLEORT c’est un faux plat descendant avec un vent favorable. Je fais cette section tranquillement. Je termine la 1ère boucle. Je retrouve mon fils qui vient faire 3 ascensions avec moi. L’arrêt est de 12’ le temps de m’alimenter, de faire le plein des bidons et des provisions.

ANGLEFORT – GRAND COLOMBIER 3ème ascension (D 120a - D 120) – 93,0 km – 11h20’

Panneau :15,7 km - Dénivellation 1221m - Pente moyenne 7,97% - Pente maximum 14% - 1501m

Mon GPS : 15,3 km – 1166m D+ (311m/1481m) – pente : 10,4% - 4h29’–5h58’ – 1h28’ – 10,4 km/h 

Après cet arrêt j’attaque la 3ème ascension. Jusqu’à la jonction de la route de CULOZ la pente oscille les 10% et en plein soleil et sans répit. Cette partie est redoutable. Une fois cette section passée j’arrive sur les deux secteurs à 14% que j’ai fait lors de la 1ère ascension. Sur ce passage je sens bien les 14%. Un peu avant le faux plat deux cyclistes reviennent sur nous. Nous arrivons sur le faux plat montant et nous terminons l’ascension ensemble. Sur le dernier km je lève le pied car j’ai encore 3 ascensions à faire. Pour le moment ça se passe correctement. Mais j’ai quand même eu chaud dans cette ascension. Au sommet nous ne trainons, nous attaquons la descente de suite après avoir enfiler ma veste.

GRAND COLOMBIER – ARTEMARE – 3ème descente : 116,77 km – 12h06’

Mon GPS : 23,70 km – 1206m D- (1481m/288m) – pente : -7% - 5h59’ – 6h43’ – 0h42’ – 38,2 km/h

La descente est identique à la 1ère descente jusqu’à LOCHIEU : donc toujours avec prudence et moins froide mais avec un bon vent. A 1 km de LOCHIEU dans un virage à droite je prends tout droit la direction des MOULIN d’ARVIERES car dans LOCHIEU la route est barrée. Je passe VIRIEU le PETIT puis dans la descente à la sortie de MUNET je prends à petite route à gauche de CHAVORNAY puis TALISSIEU toujours avec prudence la route n’est pas large et on croise des tracteurs et voitures. A la jonction de la route de CULOZ je prends la direction d’ARTEMARE et rentre dans le village pour prendre la route de CHAMPAGNE en VALROMEY. Le pointage se fait au coin d’une petite place à gauche en face d’un café. Arrêt 2’ pour photos, pointage.

ARTEMARE – GRAND COLOMBIER par VIRIEU le PETIT (D 31 - D 69 - D 120) – 4ème ascension – 132,17 km – 13h52’

Panneau : 15,9 km – dénivellation : 1243m - pente moyenne 7,87% - pente maxi 22%

Mon GPS : 15,400 km –   1187 m D+ (292m – 1484 m) - 8,6% - 6h43’ – 8h29’ – 1h45’ – 8,6 km/h

Je dissocie cette ascension en 3 A) VIRIEU – B) jonction LOCHIEU – C) la fin 

Mon GPS : A : 6,6 km – 351m (288m/648m) - pente : 5,8% - 6h43’ – 7h13’ – 0h30’ – 13,1km/h

Mon GPS : B : 4,5 km – 517m (648m/1175m) – pente : 11,8% - 7h20’ – 8h01’ – 0h41’ – 6,6 km/h

Mon GPS : C : 4,0 km – 309m (1175m/1484m) – pente : 8,4% - 8h01 – 8h29’ – 0h27’ - 8,8 km/h

Cette ascension commence à peser, jusqu’à VIRIEU le PETIT (village le PONT prendre à droite) c’est en plein soleil avec un vent défavorable. J’avance mais les jambes tournent moins bien. A VIRIEU je m’arrête pour faire le plein et m’alimenter et aussi prendre des photos (arrêt 8’).  Maintenant me voici dans la section la plus difficile à la sortie du village la pente passe vite de 10% à 12% puis 13%/14% sur 2km ensuite après le dernier virage à gauche c’est la grande ligne droite pas tout à fait avec le mur à 18% sur mon GPS je n’ai pas de 19% ni de 22%. Un jeune nous double dans le virage mais très vite il commence à monter en travers tout comme moi. Ouf j’arrive à la jonction de la route de LOCHIEU. Il me reste 4 km dont 2 de faux plat montant ce qui me permet de rouler tranquillement et de reprendre des forces. Bien entendu à cette heure il n’y a pas d’ombre et le soleil nous brule bien. Je pense que je viens de prendre un bon coup de chaud. Je termine cette ascension un peu dans le dur mais ça passe. Le jeune n’est pas très loin 500m. Arrêt 4’

GRAND COLOMBIER – ANGLEFORT – 4ème descente – 147,7 km – 14h19’

Mon GPS : 15,37 km – 1154m D- (1480m/322m) – pente : 8,4% - 8h33’ – 8h57’ – 0h23’ – 39,4 km/h

La descente se fait bien il faut faire attention aux 4 barrières canadiennes. Un bon descendeur va gagner du temps mais avec moi ce n’est pas les cas. Je reste toujours prudent. La partie sur ANGLEFORT est très rapide et technique donc prudence.

Après réflexion et compte tenu de mon coup de chaud dans le mur de VIRIEU le PETIT, je préfère arrêter le défi que de galérer dans l’ascension du terrible col de la BICHE en plein soleil et surtout avec un 10% bien soutenu sur 10 km.

Il me restait deux ascensions + deux descentes LA BICHE depuis GIGNEZ et le grand COLMBIER depuis CHAMPAGNE en VALROMEY. Ce n’est pas cette fois que j’inscrirai mon nom pour la 3ème fois sur ce défi, ce n’est que partie remise pour 2020.  

YVES PAILLARD - 01août 2019