Get Adobe Flash player

Le Grand Colombier en prélude du Tour de France

 

Réveil à 5 heures du matin au camping municipal de Champagne en Valromey .

Petit déjeuner copieux ( une grande assiette de pâte avec comté et yogourt).Me voilà fin prêt pour la grande aventure ! une bonne descente pour rejoindre Artemare, le temps de pointer mon carton et c'est parti .

Départ 5h35 , il fait à peine jour , heureusement j'ai un éclairage adapté ! Je pars doucement car une grosse journée en perspective m'attends ; il faut dire que je dois me ménager car faire autant de dénivelé me fait un peu peur, le maximum que j' ai fait n'excède pas les 2500 de D+ .

Arrivée au sommet à 7h20 ; je m'habille en conséquence car il fait très froid et beaucoup de vent ! La descente fût assez difficile, les mains gelés . Heureusement il faisait meilleur en bas !

Départ d'Anglefort à 8h25 et arrivée au sommet à 10h25 ! Toujours aussi froid, je ne m'attarde pas. Le temps de m'habiller et c'est parti pour la descente pour rejoindre de nouveau Champagne vers 11h30 et me reposer un peu et prendre une douche pour soulager les muscles et surtout pour me réchauffer !

Une petite sieste et c'est reparti pour la troisième ascension .

Départ de Champagne à 13h35 et arrivée au sommet à 15h25 . Beaucoup de monde sur la route car c'est la veille de l'étape du tour et quelques encouragements cela fait du bien pour le moral car je vais en avoir besoin !

Descente sur Culoz pour la dernière ascension, il fait très chaud cela me convient mieux !

Le temps d'enlever quelques épaisseurs, de pointer le carton et c'est reparti.

Départ de Culoz à 16h45, je me fais doubler par un petit groupe de jeunes, certainement une école cyclo , ils m'encouragent car je viens de leur dire que c'est ma quatrième ascension ! La montée est très difficile car la fatigue se fait ressentir, mais bon je n'ai pas le choix il faut bien rejoindre mon camping-car à Champagne !

Heureusement le moral est bon, debout sur les pédales pour les plus gros pourcentages , par contre une petite crampe à la jambe gauche qui n'a pas durée et c'est tant mieux !

J'arrive enfin au sommet à 19h00 avec quand même quelques pauses en milieu de parcours !

Que du bonheur, je peux enfin admirer le paysage à 360° et notamment le mont Blanc en toile de fond.

Ce que je peux retenir de cette aventure et croyez moi c' en est une ; de très bons souvenirs, et très satisfait de ce périple car j'ai pu gérer mon effort tout au long de la journée et fier de faire parti de la confrérie du grand Colombier .

Pour moi l'ascension la plus difficile c'est celle d'Anglefort, car il n'y a pas de répit pour souffler ne serait-ce qu'un instant !

 

Quelques chiffres :

¤ 10 h de vélo sans les pauses .

¤ 147 km et 4836 m de dénivelé.

¤ 1 gourde de 750 ml le matin donc très peu !

¤ 2 gourde de 750 ml l'après midi.

¤ braquets : 50-34 à l'AV

¤ 11-32 à l'arrière

 

 

 Hervé VARLET- Club VTT Bourg-Revermont - 16 juillet 2016