Get Adobe Flash player

Mon Défi du Colombier

 

J’ai posé ma voiture en haut du Grand Colombier.

Le principal avantage, est de pouvoir faire la pose ravitaillement à tous les passages et éventuellement se changer.

Je suis seul en haut, pas une voiture. Le pied.

1ère montée :

Départ vers Artemare 7h15. La température est fraîche (7°C) mais déjà le soleil brille.

La descente est lente car je profite au maximum du paysage et surtout je découvre les pentes à 19% que je vais bientôt connaître. A Artemare, je pointe mon carton. Les pointages sont faciles à trouver et les explications envoyées sont très claires. Merci

La montée se passe sans difficulté. La température douce (13°C). Je prends quelques photos des panneaux indicateurs qui annoncent des pentes supérieures à 10%. La montée à 17 -19 % se fait en douceur (j’ai mis le 34*28 et surtout j’ai pris mon temps, en gros j’ai commencé la gestion de mes efforts).

L’arrivée vers le Grand Colombier avec la lumière du soleil est magnifique. C’est déjà que du bonheur.

Premier pointage

Distance totale: 15.9 km

Dénivellation: 1251 m

Pourcentage moyen: 7.87%

Pourcentage maxi: 22%

C'est ici que vous trouverez le fameux passage à 22%. Heureusement, un léger replat (5% quand même mais après les 22%...) vous permettra de souffler avant de prendre un coup au moral quand vous verrez la croix au-dessus de votre tête. La dernière ligne droite est terrible...

2ème montée :

Quelques boisons (eau gazeuse, coca) et aliments (barre de céréales et pain complet) et me voilà parti vers Culoz.

Le début de la descente est frisquette jusqu’à mi descente, ensuite c’est parfait.

La vue sur le Rhône , le lac et Culoz remplient mes yeux de bonheur.

La montée est belle et la chaleur présente dès le pied du col à Culoz (26°C au compteur du vélo). La première partie de cette belle montée avec la vue que vous dominez se monte à un bon Rythme.

Un côté euphorique probablement. La deuxième partie me semble plus pénible mais sans trop de problèmes. La montée s’est réalisée en 34*24 ou 34*23. C’est trop (en tout cas pour moi) pour espérer la réussite de ce projet.

 

Distance totale: 18.3 km

Dénivellation: 1262 m

Pourcentage moyen: 6.89%

Pourcentage maxi: 14%

La route part à l'assaut de la falaise et dévoile un paysage sublime. Attention à la chaleur aux heures chaudes de la journée. A mi-parcours un replat appréciable encadre deux passages à 14%. Attention également au dernier kilomètre...

 

3ème montée :

Descente vers Anglefort .

Je décide de garder le 34*28 tout au long des 10 premiers kms. C’était une bonne idée. J’arrive en haut du Grand Colombier en meilleure forme que la montée précédente. Tout l’art de gérer son effort et son braquet pour emmener loin sa monture. La vitesse est plus lente, ceci explique cela.

Distance totale: 15.7 km

Dénivellation: 1251 m

Pourcentage moyen: 7.97%

Pourcentage maxi: 14%

A mon avis la face la plus difficile (le pourcentage moyen est supèrieur à Artemare...).

Cela débute par 10km à 10% sans le moindre replat pour souffler. Le replat de la sapette n'est pas vraiment suffisant pour se refaire une santé avant le final.

 

4ème montée :

Avant d’entamer cette dernière ascension, je profite de ce dernier passage au haut du sommet pour faire une grande pose alimentaire. Ce sera sandwich de jambon – fromage – salade. Quelques fruits accompagnés de boissons. Bien retapé, je repars en direction de Champagne. La descente me semble longue et les travaux (nombreux gravillons, préparation du tour de France ??) rendent celle-ci dangereuse sur certains passages.

Me sentant en forme, je décide de monter cette dernière folie un peu plus rythmé que les précédentes.

Les jambes tournent bien, pas de douleurs musculaires. Par contre les dorsaux me font mal.

L’arrivée est en vue. Encore quelques Photos en souvenir. Les vaches me regardent, paisibles. Et moi, comme un jeune enfant, je suis heureux. Elle n’est pas belle la vie quand on s’éclate dans sa passion. Bien retapé, je repars en direction de Champagne. La descente me semble longue et les travaux (nombreux gravillons, préparation du tour de France ??) rendent celle-ci dangereuse sur certains passages.

Distance totale: 19.2 km

Dénivellation: 1042 m

Pourcentage moyen: 6.75% sur les 15 derniers km

Pourcentage maxi:14%

C'est de loin la face la plus facile (ou plutôt la moins difficile), à l'ombre des sapins. La descente du départ et les deux replats intermédiaires ne doivent toutefois pas faire oublier que la pente moyenne est de 6.75% ...

5ème montée :

Il est 17h00. Je me sens bien avec encore de l’énergie. J’hésite à redescendre à Anglefort, mais le temps de finir ce périple fera que je rentrerais sur Lyon tard.

Ce sera pour une autre folie. Le défi Bugiste ? Pourquoi pas.

Conclusion

J’ai passé une belle journée. Le temps était magnifique, du soleil, pas de vent et surtout pas de circulation motorisée.

Km 135.7 Km dénivelé 4789 m

Un cycliste comblé

 

Serge Boivineau

 

le vendredi 22 juin 2012